De taly à saigon- retour à tchong tchouen –mort du commandant de Largée – la mission de long ki – siu tcheou fou – nous nous embarquons sur le fleuve bleu- tchong kin jou- han keou – shanghai – saigon partie 18

Ce fut en louvoyant que nous atteignîmes Cha-che, ville commerçante située à l’entrée du canal qui relie tous les petits lacs disséminés entre cette ville et Han-keou. Ce canal fournit une route beaucoup plus courte que celle du fleuve pour communiquer avec ce dernier point. Les très grandes jonques, comme était la nôtre, continuent seules à descendre le Ta-kiang, qui devient presque désert et décrit une série de courbes qui triplent le trajet.

Sehen sie mehr: Vietnam KambodschaRundreise Vietnam Kambodscha Laos 18 Tage | 2 Tagestour Mekong delta.

A partir de King-tcheou, le fleuve descend vers le sud en suivant une série infinie de sinuosités allongeant tellement le trajet qu’on a abandonné ce moyen de communication. Un canal relie direc-tement Han-keou à King-tcheou, à travers une région semée d’étangs et de lacs. Malheureusement, notre jonque était d’un trop fort tonnage pour suivre cette route étroite et peu profonde, et
nous dûmes nous résigner à parcourir tes interminables replis du grand fleuve, redevenu presque désert. Le vent contraria notre marche et augmenta encore la durée de notre voyage. A Ou-che, ville commerçante située sur ta rive gauche, un peu en aval de King-tcheou, nous descendîmes quelques instants à terre ; mais nous reçûmes un tel accueil de la population qu’il nous fallut rega-gner à ta hâte notre jonque, sous peine d’être mis en pièces. Nous avions grande hâte de revoir des villes pius civilisées et des figures ptus amicales, et nous ne supportions plus que nos bateliers s’arrêtassent ta nuit. Le 2 juin, à minuit, nous passâmes devant l’embouchure du tac Tong-ting ; te fleuve reprit quelque animation. Le surlendemain, à neuf heures du soir, nous nous glissâmes au milieu de la forêt de jonques qui dressent leurs mâts innombrables devant Han-jang fou, ville qui est bâtie au confluent du Han et du Yang-toe, vis-à-vis Han-keou. On apercevait de là la haute mâture de quelques clippers américains venus pour charger du thé. La lune se couchait ; l’obscurité devenait trop profonde pour continuer à avancer au milieu de tant de navires.

Il fallut mouil-ler. Cette nuit me parut un siècle. Au point du jour, nous appareillâmes. Je ne tardai pas à reconnaître les concessions européennes : mes yeux ne pouvaient se détacher des maisons, des navires qui défilaient devant moi : j’aurais volontiers étendu la main pour les toucher, afin de m’assurer que ce n’était pas là un mirage. A huit heures du matin, nous accostâmes devant le consulat de France, où nous trouvâmes la plus gracieuse hospitalité. Les joies du retour commençaient enfin. Je me rappellerai toujours la sensation extraordinaire que j’éprouvai le soir en me couchant entre des draps d’une blancheur éblouissante. H y avait plus de deux ans que pareille chose ne m’était arrivée.

A Han-keou, je trouvai le Chinois Thomas Ko, qui nous avait devancés par la route des lacs. A notre arrivée à Saïgon, l’amiral Ohier voulut bien confirmer mes promesses et l’attacher à la mis-sion. Il est revenu depuis en Chine, après un séjour de dix-huit mois à Paris, et le ministre de la Marine lui a décerné une grande médaille d’or, en témoignage des services qu’il m’a rendus comme traducteur…mehr: Halong Bucht 3 Tage | Halong Bucht 1 Oder 2 Tage | Vietnam Rundreise 15 Tage.

You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.

Powered by WordPress