De taly à saigon- retour à tchong tchouen –mort du commandant de Largée – la mission de long ki – siu tcheou fou – nous nous embarquons sur le fleuve bleu- tchong kin jou- han keou – shanghai – saigon partie 3

Un grand nombre de soldats passaient à Houey-li tcheou, venant de Tong-tchouen ; nous essayâmes d’en obtenir quelques nouvelles sur la partie de la commission que nous avions laissée dans cette dernière ville. Les renseignements que Mon nous donna, confus et contradictoires, nous plongèrent dans la plus cruelle incertitude. D’après les uns, M. de Lagrée s’était déjà mis en route pour Siu- tcheou fou ; d’après les autres, à la date du 9 mars, il était toujours malade à Tong-tchouen.
Le 25 mars, on m’annonça sa mort ; elle fut démentie le lendemain.

Voir plus: visa vietnam sur place | croisière privee mekong 4 jours et 3 nuits | Voyage Laos 15 jours

Je hâtai notre marche, et le 31 mars nous arrivâmes à Mong- kou. La fatale nouvelle parut se confirmer ; on me dit même que le docteur Joubert était parti de Tong-tchouen pour Siu-tcheou. J’expédiai immédiatement deux courriers, l’un à Tong-tchouen pour m’informer de la vérité, l’autre sur la route de Siu-tcheou, pour rejoindre au besoin M. Joubert et l’avertir de mon retour.
Je profitai de mon passage à Mong-kou pour essayer de reconnaître le cours du Kin-cha kiang, en aval de ce point, et pour m’assurer par moi-même des difficultés de navigation que l’on m’avait signalées. Elles sont réelles. En franchissant le rapide appelé Chouang-long, qui est à six milles environ de Mong-kou, ma bar¬que se remplit à demi, et je pus constater que les vagues du fleuve atteignaient deux mètres de hauteur. Ce rapide, ainsi que la presque totalité de ceux que l’on rencontre jusqu’à Siu-tcheou, provient de l’écroulement des falaises rocheuses qui encaissent le fleuve, sous l’action des torrents qui se forment pendant la saison des pluies.

Des sommes assez considérables étaient affectées jadis par le gouvernement chinois au déblaiement de ces rapides.
Le 2 avril, le courrier que j’avais expédié à Tong-tchouen revint à Mong-kou, porteur d’une lettre de M. Joubert. Le docteur m’informait que M. de Lagrée avait succombé, le 12 mars, à l’affection chronique du foie dont il souffrait depuis longtemps 1. M. Joubert lui avait fait élever un petit monument dans un jardin attenant à une pagode 2 située en dehors et au sud-est de l’enceinte de la ville.
M. de Lagrée avait reçu les dernières informations que je lui avais transmises de Hong-pou-so, au moment de me diriger sur Ta- ly, et il avait chargé le docteur de m’écrire qu’il approuvait ma décision. Cette lettre ne m’était jamais parvenue.
Je partis le 3 avril au matin avec le P. Leguilcher, et j’arrivai le soir même à Tong-tchouen ; ie reste de l’expédition nous rejoi¬gnit !e lendemain. Nous nous retrouvions encore une fois réunis – mais il y avait, hélas ! un cercueil au milieu de nous.

Si la mort d’un chef justement respecté cause toujours une dou¬loureuse impression, comment peindre les regrets que l’on éprouve lorsque ce chef a partagé avec vous deux années de dangers et de souffrances, allégeant pour vous les unes, bravant avant vous les autres, et que, dans cette intimité de chaque heure, au respect qu’il inspirait est venu s’ajouter un sentiment plus affectueux ! Succom¬ber après tant de difficultés vaincues, quand le but était atteint, qu’aux privations et aux luttes passées allaient succéder les jouis¬sances et les triomphes du retour, nous semblait une injuste et cruelle décision du sort. Nous ne pouvions songer sans un profond sentiment d’amertume combien ce deuil était irréparable, à quel point il compromettait les plus féconds et les plus glorieux résul¬tats de l’œuvre commune.

1.En fait, le docteur Joubert, en pratiquant une autopsie succincte, se rendra compte que Doudart de Lagrée était atteint de deux abcès au foie, alors qu’il n’en avait diagnostiqué et soigné qu’un seul (NDP).
2.Cette pagode appartient à la corporation des mineurs. Son nom chinois est Kong-ouan-miao.

 Für mehr Infos: Halong Bucht Vietnam

You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.

Powered by WordPress