Départ de Luang Prabang- Les grottes de Pak Hou- Une ource du Menam- Pak Ben- Une barque en perdition Spak Ta- Xieng Khong- Les volcans de Ban Tanoun- Premières difficultés graves- Les sauvages Lemeth- Départ de Xieng Khong- Ruines de Xieng Hai et de Xieng Sen- Souvenirs historiques- Arrivée au rapide Tang Ho- Un coin du paradis terrestre- Route du fleuve à Muong Lim partie 11

Il est difficile de donner une date, même approximative, à tous ces événements, dans lesquels il ne faut voir qu’un épisode de la longue lutte soutenue par les Thaï Noi ou « Petits Thaï », branche cadette de la race laotienne, pour arriver à l’indépendance. Phra Ruang était né, suivant les uns, en 950 du Bouddha, suivant es autres, en 1500 ; ceux-ci lui attribuent la fondation de l’ère, usitée aujourd’hui au Laos ,en Birmanie et à Siam, et qui commence a 38 après J.-C. ; d’autres font intervenir, dans la lutte soutenue par son fils contre le roi de Xieng Sen, le célèbre apôtre bouddhiste uddhaghosa, que les chroniques singalaises font vivre dans la préfère moitié du V e siècle. Tout ce que l’on peut affirmer, au Milieu de tant de contradictions, c’est que les princes dont nous yenons de citer les noms ont existé et que nous n’avons pas affaire ici, comme en d’autres récits, à des personnages purement
légendaires.

Nous nous arrêtâmes une heure ou deux auprès des ruines de Xieng Sen. La destruction de cette ville remonte à plus d’un demi- siècle et forme un épisode des guerres qui suivirent la révolte de Xieng Maï contre la Birmanie ; cette dernière principauté se souleva en 1774 contre le successeur d’Alomprah et réclama la protection de Ban Kok, qui venait de remplacer Ayuthia comme capitale de Siam. On se rappelle sans doute qu’Ayuthia, fondée par Phaya Uthong en 1350, avait été détruite par les Birmans en 1767. C’est à la suite de cette rébellion que les Etats laotiens de la vallée supérieure du Menam, Xieng Maï, Lakon, Laphon, Muong Nan Muong Phe, passèrent sous la domination de Siam.

Rien n’apparaît au-dessus des hautes herbes qui ont envahi l’emplacement de l’ancienne métropole du Laos septentrional que la flèche d’un tât, presque aussi considérable que celui , avions visité à Vien Chan. Quelques sentiers à demi effaces partent de la rive et s’enfoncent dans les broussailles ; rencontrions çà et là quelques monceaux de briques, quelques statues Bouddha renversées ; plus loin une aire bien nivelée et preserver de l’envahissement de la végétation par un dallage en brique en béton ; ailleurs, quelques colonnes en bois dur, sur lesqu elles sont visibles encore des traces de dorure. Les cimes en fleur de quelques arbres à fruits redevenus sauvages se dégagent des hautes tes herbes et indiquent l’emplacement des jardins de la ville.

A voir: agence voyage locale vietnam

Il faisait horriblement chaud pendant cette visite à des vestiges sans intérêt ; les herbes formaient, des deux côtés de notre route une sorte de rempart mobile qui arrêtait le regard et d’où nous venaient quelques bouffées de cette odeur chaude et malsaine qui se dégage des jungles au milieu du jour ; à une faible distance, les cimes des forêts de teck qui couvrent la plaine limitaient l’horizon à l’ouest. Nous nous dirigions instinctivement de ce côté pour y chercher un terrain plus déblayé, plus de fraîcheur et plus d’ombre, quand tout d’un coup le feuillage d’un jeune manguier s’agita violemment à côté de nous. Il faisait presque calme et ce mouvement intermittent devait avoir une autre cause qu’une rafale subite. Nous ne tardâmes pas à la découvrir : un rhinocéros s’appuyait avec force contre le tronc de l’arbre et réussissait à imprimer àja cime un mouvement d’oscillation qui faisait pleuvoir les fruits mûrs tout autour de l’énorme animal. Notre arrivée l’empêcha de consommer un repas qu’il avait si laborieusement gagné. Dès qu il nous aperçut, il s’enfuit à travers la jungle en se frayant un large passage au milieu des herbes ; nous écoutâmes quelque temps le bruit de son pas lourd et rapide se perdant peu à peu dans les profondeurs de la forêt, et nul de nous ne songea à poursuivre le timide et inoffensif pachyderme.

Besuchen Sie uns unter: Vietnam Halong Bucht Tour |  tour ninh binh 2 jours | voyages vietnam cambodge | voyage au Vietnam 1 semaine | Randonnées à Mai Chau

You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.

Powered by WordPress