Le Yang ta jen- Maladie de M. De Largee – Repugnance des autorités chinoises à nous laisser partir pour Ta-ly – Lettre du P.Fenouil- Je pars pour les pays malhométants de l’Ouest avec une partie de l’expédition – le fleuve Bleu – Houey ly tcheo – Hong pou so- Nous faisons connaissance avec le P Lu – Mine de charbon et population mixtes de Ma-Chang partie 3

Cependant M. de Lagrée, dont le malaise avait paru se dissiper pendant les premiers jours de notre résidence à Tong-tchouen, ne tarda pas à tomber sérieusement malade. De graves symptômes hépatiques se manifestèrent. Il dut s’aliter complètement. Le voyage de Yun-nan à Tong-tchouen, qu’il avait accompli au milieu de vives souffrances, avait épuisé ses forces. L’étude ininterrompue de la langue et des usages, la crainte des malentendus qui pouvaient résulter du manque d’interprète et les conséquences graves qu’une erreur pouvait avoir pour nous, avaient surexcité son moral et allumé dans ses veines une fièvre ardente. Sa vaillante et robuste nature lutta quelques jours contre l’inévitable décision que lui dictait son état. Il ressentait une vive douleur quand il dut se reconnaître vaincu par le mal et incapable de supporter de nouvelles fatigues.

Voir plus: demande visa vietnam en ligne | Circuit baie d’halong | trek 3 jours sapa

11 me chargea de remplir l’espèce d’engagement moral que nous avions pris à Yun-nan, de compléter notre voyage par une excursion à Ta-ly. Je ne me dissimulai pas les nombreuses difficultés de la tâche qu’il me donnait à entreprendre. Sans interprète, je n’avais même pas la ressource d emmener avec moi l’ Annamite Tei, qui pouvait écrire au besoin ce que je ne pouvais dire. Son état de santé l’avait fait comprendre dans la partie de l’expédition qui, de Tong- tchouen se dirigerait à petites étapes vers Siu-tcheou, pour s’y embarquer définitivement à destination de Shang-haï. Je ne pouvais inspirer à mes compagnons de voyage, au même degré que M. de Lagree, la confiance qui dans une entreprise de cette nature, est a prenuere condition du succès. Je comptais sur ieur bonne volonte et !eur dévoué concours qui, en effet, ne me firent pas défaut. Je demandai cependant à M. de Lagrée de me donner des instructions écrites qui pussent, tout en me traçant une iigne de conduite générale, donner plus de poids encore à mon autorité. H me pria de les rédiger moi-même et de ies apporter à sa signature.

Les autorités de Tong-tchouen, ie Yang ta-jen et le Kong ta-lao- ye, qui était le préfet de la ville, prévenus de nos intentions, firent tous leurs efforts pour nous en détourner. Ils nous représentèrent les dangers que nous allions courir, l’ignorance où nous étions des dispositions du gouvernement de Ta-ly à notre égard, les routes infestées par les bandes, les épidémies et la famine qui régnaient dans une partie de la contrée que nous avions à traverser. Voyant qu’ils ne réusissaient pas à nous convaincre et attribuant leur insuccès à notre connaissance insuffisante de la langue, ils écrivirent au P. Fenouil de se joindre à eux pour nous dissuader de notre voyage. Voici la lettre que je reçus du provicaire, la veille même de notre départ de Tong-tchouen.
« Monsieur,
« Il serait fâcheux que M. le commandant devînt sérieusement malade, aux dernières courses d’un aussi long voyage que le vôtre. J’aime à me persuader que quelques jours de repos et les soins intelligents de M. le docteur Joubert auront suffi pour rendre à M. de Lagrée ses premières forces.
« Yang ta-jen et Kong ta-lao-ye, qui vous hébergent à Tong- tchouen, viennent de m’écrire une lettre commune. Ces deux personnages regrettent vivement de ne pouvoir s’entendre avec vous, sans le secours d’interprètes, toujours maladroits. Car, disent-ils, il leur serait bien plus facile de traiter vos nobles personnes avec toute la distinction qui leur est due. De plus, ces messieurs me prient de vous dissuader de continuer votre voyage par Houey-ly tcheou. Ils désirent vous voir descendre directement à Siu-tcheou fou. Je vous engage de tout mon pouvoir à ne pas aller dans l’Ouest et vous dis ou sous-entends tout ce que vous pourrez imaginer de plus persuasif.

Für mehr Infos: Halong Bucht reisen

You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.

Powered by WordPress